Ce mardi 26 mars 2019 a marqué le lancement de la quatrième saison du projet « ARTEMBO » et début de la résidence des 12 artistes sélectionnés, à l’immeuble Matrix de Kinshasa.

ARTEMBO est un programme qui a pour vocation d’accompagner des artistes congolais, en vue de parvenir à l’émergence d’une génération responsable et professionnelle qui pourra affronter le monde contemporain où l’art et les affaires sont extrêmement liés. Pour faire face à ce défi, Il faut s’équiper d’outils  dont certains, et pas des moindres, sont détenus par le concours « ARTEMBO ».

Les artistes contemporains n’étant pas encore suffisamment valorisés dans la société congolaise, BRACONGO (à travers sa marque Tembo) veut ainsi mettre en lumière des jeunes artistes et inciter la population à consommer sans complexe mais avec fierté, l’Art congolais.

Dans son engagement à œuvrer pour la Société et à nourrir son ambition d’être une entreprise durable, BRACONGO a choisi de financer ce projet qui vise à faire émerger des talents locaux et leur permettre d’exposer leurs œuvres dans des Galeries à travers le monde.

Après un concours coordonné par un jury composé de professionnels de l’art, 12 artistes venus de différents quartiers de Kinshasa, ont été sélectionnés parmi 331 recrutés. Le critère de sélection était principalement basé sur « la discipline artistique choisie, la profondeur de la réflexion sur son art, le niveau de pratique artistique ainsi que le potentiel de progression », explique Stéphanie SUFFREN (Directrice de l’agence évènementielle NEO). « Dans un moment de profonde mutation politique et sociale, il est nécessaire de prendre soin de nos artistes qui sont le reflet d’une société », a-t-elle ajouté.

Une particularité à ce concours : les artistes ne présentent pas seulement leurs œuvres mais sont accompagnés par des coaches qui les aident à les réaliser pendant deux semaines. Ensuite, chacun présente son travail et le gagnant est retenu comme Egérie de la marque Tembo pendant une année.

Toutes les disciplines sont invitées. Le plus important étant l’inspiration, la réflexion et le talent.

Pour cette édition, des peintres, dessinateurs, photographes, des vidéastes sont compris dans la sélection.

Les participants ont exprimé leur satisfaction et remerciements à BRACONGO, pour avoir organisé ce concours qui leur permet d’aller de l’avant.

Signalons que la conférence de presse s’est tenue dans un chantier, la raison étant simple : un artiste est toujours en chantier et a besoin d’aller toujours plus loin dans sa construction… La « Tembo » est là pour les y aider.

Encore une fois, l’Institut français de Kinshasa s’est inscrit parmi les Mécènes et a pris part au lancement de cette édition qui se clôturera le 20 avril prochain, par une  soirée de révélation dans ses locaux, à partir de 20 heures.

Newsletter

Abonnez vous à notre newsletter et restez informés sur nos activités .