Une première d’art pour une bière premium

Du 20 octobre au 21 novembre 2019, la ville cosmopolite de Kinshasa, a accueilli la première édition de la Biennale d’art contemporain. C’est autour du thème « Transition » que plus d’une cinquantaine d’artistes, designers, architectes, historiens de l’art, curateurs, critiques d’art et autres créateurs venue de 5 continents ont dû exposer leurs œuvres.

En partenariat avec la bière Premium Tembo, porteuse de l’art et du savoir faire congolais, la Biennale souhaitait mettre en place un lieu de création et d’innovation dans un espace public. Et ce comme un moyen de soutenir les pratiques artistiques socialement engagées dans un contexte local et international. Elle a constitué un mécanisme d’incitation des artistes à pouvoir repenser un espace social et public, en dialogue avec l’histoire et sa réalité urbaine.

 

Diversité et multiplicité pour Kinshasa la Cosmopolite

Plus de 100 œuvres de 50 artistes ont été exposés  à cette Biennale. Et 20 des exposants provenait de différents pays du monde. Les Congolais ont également pris part, d’une manière active, à ce festival artistique à travers les différentes expositions. Freddy Tsimba, égérie Tembo 2016, s’est démarqué avec son œuvre « Encore un effort ». Cette dernière est constituée des cuillères, couteaux et fourchettes ramassées afin de représenter des hommes entrain de pousser une voiture en panne. Avec son œuvre surréaliste, Alexandre Kyungu Mwilambwe a exhibé une gravure constituée des déchets et coupes des bois. Aristote Bestsaleel Mago a, quant à lui, présenté un tableau dénommé « interdépendance ». Ce dernier est constitué du collage de fil synthétique, du coton et du lacet sur la toile laminéé. D’autres artistes ont également exposé notamment,  Mavinga, Lema Kusa, Gassette Lubongo ainsi que des candidats du Concours d’Art Contemporain ARTEMBO 2019 tels qu’Emmanuel Koto et Catheris Mondombo.

Pour sa toute première participation à la Biennale d’art de Kinshasa, Mats Staub, artiste Suisse, a proposé une exposition virtuelle à travers les souvenirs du passage à l’âge adulte. L’artiste a posé des questions à une centaine de personnes vieilles comme jeunes qui viennent de passer le cap de 21 ans. Il a écouté les réponses puis réaliser un montage sonore de quelques minutes qu’il propose à chacun de se redécouvrir devant sa caméra. Ces entretiens sont présentés au public sous forme de portraits de ces témoins qui écoutent silencieusement leur propre récit, face au public, replongeant dans leurs propres souvenirs comme le public dans les leurs.

Portée par les piliers de la culture à Kinshasa

Cette première édition de la Biennale du Congo a été organisée par l’artiste Vitshois Mwilambwe, égérie Tembo 2016. Elle s’est  déroulée dans 4 sites différents, notamment Kin ArtStudio, Institut Français et Centre Texas-Bilembo ainsi que l’Académie des Beaux-Arts.

BRACONGO, mue par sa politique de responsabilité sociétale et conformément à sa priorité axée sur l’équité, approvisionnement et culture, a appuyé substantiellement cette Biennale d’art Contemporain. Ainsi, l’occasion de réaffirmer son engagement en termes d’appui au développement culturel.

Newsletter

Abonnez vous à notre newsletter et restez informés sur nos activités .