La BRACONGO au coeur du dialogue

Du 29 au 30 novembre 2019, au CEPAS, s’est tenue la première foire de l’économie circulaire au Congo-Kinshasa dénommée YALALA. L’objectif était de réunir des entreprises, start-ups, associations, ONG, des artistes, des artisans investis dans le secteur de l’économie circulaire et de l’assainissement au Congo-Kinshasa.

La Responsable RSE, Therese-Lelo WUMBA a eu l’opportunité de prendre part à un panel de discussion en compagnie d’acteurs engagés en faveur de l’économie circulaire. Patrick KAHASHA, Directeur Général de SOGIDEC (Société de Gestion Intégrale des Déchets), Trésor BIGHABWA, Directeur Général d’AROME, Olivier MAZIANDA, Coordonnateur de l’ACGD (Agence Congolaise de Gestion des Déchets), Alfa WEYA, Chef de Travaux à l’UNIKIN ont pu échanger au sujet de la gestion des déchets et de son impact sur l’économie locale et l’environnement. Ce fut le moment idéal pour les acteurs privés de faire part des difficultés rencontrées pour gérer l’intégralité de leur déchet de manière responsable.

Pour éclairer les lanternes des participants, la représentante de la BRACONGO a d’abord défini l’économie circulaire puis articulé son intervention autour de la question ci-après : Secteur privé et économie circulaire, des notions antinomiques en RDC ? Les actions de la brasserie en matière d’économie circulaire s’inscrivent dans le cadre de sa politique RSE. Tenant compte de son pilier six, axé sur l’environnement, la BRACONGO s’est investie dans la revalorisation de ses déchets. A ce jour, 3 824 tonnes de déchets produit par l’entreprise ont été revalorisés avec le concours de divers partenaires. Parmi ces déchets, on note les étiquettes et cartons, les bouteilles en plastique (PETs), la drêche et l’huile de vidange.

Newsletter

Abonnez vous à notre newsletter et restez informés sur nos activités .